100_4846

Après un malaise angèle Lieby est transportées aux urgences. Elle perd alors connaissance. On la plonge dans un coma artificiel. Le quatrième jour, elle ne se réveille pas. Pourtant elle est consciente et souffre sans pouvoir le montrer. Vite considérée comme morte,on dit a son mari "il faut la débrancher". Ce sera grâce à une larme aperçue par sa fille, le jour de son anniversaire de son mariage qu'Angèle va être sauvée. Commence une lutte pour se réeduquer. La maladie d'Angèle est le syndrome de Bickerstaff. Ce récit m'a interpellé oui en tant qu'être humain et en tant que soignante; je vous laisse vous faire votre idée sur ce témoignage.